Articles de presse



LE Quotidien d’Oran : Edition du 19 juin 2004.

Assistance médicale à la procréation : Un premier centre ouvert a Oran.

"El Mawloud", est le premier centre d'assistance médicale à la procréation ouvert à Oran, dans le quartier de Boulanger, par un groupe de spécialistes en gynécologie-obstétrique. Le centre qui compte couvrir toute l'Oranie, dispose d'un équipement de dernière génération et assure différentes prestations allant de l'insémination intra-utérine (I.I.U) à la fécondation in vitro (F.I.V). Les nouvelles techniques en matière de procréation médicalement assistée pour la fécondation in vitro sont accessibles pour la prise en charge de toutes les anomalies qui touchent les couples stériles et hypofertiles (faible fertilité d'un homme, due au nombre insuffisant et à la qualité inégale des spermatozoïdes). Le centre est, par ailleurs, équipé d'un laboratoire qui assure des examens biologiques, notamment les spermogrammes, les tests post coïtaux, le bilan hormonal et les caryotypes. Ce dernier examen permet, à partir d'une prise de sang, de détecter les anomalies génétiques qui peuvent causer un handicap pour le fœtus. Les caryotypes permettent, également, la découverte de la paternité naturelle de l'enfant. Cependant, selon les responsables du centre, une autorisation du procureur de la République est indispensable pour effectuer l'examen de la paternité naturelle. Signalons que la stérilité touche plus de 10% des couples, selon les dernières statistiques de l'organisation mondiale de la santé (OMS). Les derniers progrès de la gynécologie-obstétrique permettent de régler la majorité des problèmes de procréation.

Par Sofiane M.



El Watan : Edition du 06 juillet 2005.

Doha, première naissance par insémination in vitro à l’ouest.

Dimanche dernier, le centre médical d’assistance à la procréation « El Mawloud » d’Oran, a enregistré sa première naissance par insémination artificielle.

En effet, Doha est née dimanche dernier d’une maman de 38 ans qui a endurée, quatre années durant, les affres de la stérilité. Sur les 40 couples actuellement suivis par le centre « El Mawloud », 15 se révèlent positifs, donc en phase de donner naissance à un bébé. L’on saura que cette technique, y compris à l’étranger, enregistre un taux de réussite qui se situe entre 20 et 30%. Dans les prochains jours, le centre El Mawloud attend la naissance de triplés, après 12 années de stérilité, d’une maman d’une quarantaine d’années.

Par A.S.A.